L'Adorée est le nom d’une parcelle d’un domaine viticole. C’est aussi le surnom donné à Karine par son frère Joseph quand elle était petite ;Karine, la préférée du père. A la mort de ce dernier, elle revient au domaine pour régler la
succession après cinq ans d’absence. L’adorée, c’est l’histoire d’une fratrie qui va se retrouver une dernière fois après la mort du père, avant de s’émanciper.

 

La  pièce, écrite  comme  un  film, raconte  avec  délicatesse  et  justesse  les  retrouvailles  de deux frères : Joseph et Jules, et d’une sœur : Karine, quelques jours après la mort du père. La rencontre a lieu dans le domaine : la raison d’être de la famille, des terres viticoles qui la nourrissent depuis des générations.

Deux personnages complètent la distribution : Jean-Luc, le nouvel ami de Karine, photographe provocateur et affamé, et Marie-Jo, la femme de Joseph, dévouée à son mari et à la famille. Pendant les trente minutes que dure L’Adorée, grâce à une mise en scène sobre et au plus proche du public, les spectateurs retrouvent les  moments  douloureux  et  tendres, pleins  de sous-entendus, qui  caractérisent  les  relations  familiales.

L'adorée

Date de création | 2014

Production | Compagnie du Hasard
Durée | 20 min 

Public | Tous publics 
Avec | Danièle Marty, Gilbert Epron, Emmanuel Faventines, Henri Payet, Céline Laguës
Mise en scène | Bruno Cadillon et Anouch Paré

Lumières, Décors | Michel Druez
Costumes, Accessoires | Vanessa Bourdier, Sylvie Jacquemin

Nouvelle République

05 Juillet 2014

"... La troupe suscitant parmi les spectateurs de tous âges, tantôt émotion et nostalgie, tantôt rire et gaieté a obtenu un vif succès, présageant d'un bel avenir pour ce spectacles naissant"

Please reload

acceder aux dates
de tournée

 Dossier du spectacle |

Laurence Mortier

posté le11/08/2014

C'était tout à l'heure à Bracieux, je n'ai vu que les deux dernières histoires courtes. 

Le psychopathe m'a amusé même si je l'ai trouvé un peu déjanté. De l'humour, un sujet grave mais une fin un peu étrange... 

Gros coup de cœur pour Les Copains d'alors. Superbe texte, une gravité toute légère. Un jolie moment (pourquoi le public riait?) de nostalgie et de regrets. 

Très beau final.

Merci pour cette soirée (je regrette de ne pas avoir vu les deux premières histoires).

Bravo à vous !

Please reload

Compagnie du Hasard 
1 Bis Route de L'Orme - Favras
41120 - Feings - France

02 54 570 570